.

.

DateEtymologie

.

§3DateEtymologie

.

1728de 'dent'le dentiste§3

.

fin XIIe siècledu latin populaire 'traucum', probablement d'origine préceltiquele trou1728de 'dent'le dentiste

.

fin XIIIe siècledu latin 'profundus'profondfin XIIe siècledu latin populaire 'traucum', probablement d'origine préceltiquele trou

.

XIIe siècled'origine controversée, probablement du latin 'somniare' (rêver)soignerfin XIIIe siècledu latin 'profundus'profond

.

début XIIe siècledu latin 'eradicare'arracherXIIe siècled'origine controversée, probablement du latin 'somniare' (rêver)soigner

.

avant 1650 dans ce sensde 'connaître'avoir sa connaissancedébut XIIe siècledu latin 'eradicare'arracher

.

fin XIe siècledu latin classique 'dolor'la douleuravant 1650 dans ce sensde 'connaître'avoir sa connaissance

.

avant 1650 dans ce sensde 'connaître'perdre connaissancefin XIe siècledu latin classique 'dolor'la douleur

.

1743 dans ce sensde 'gripper', du francique 'grîpan' (saisir)la grippeavant 1650 dans ce sensde 'connaître'perdre connaissanceBeaucoup d'étudiants ont la grippe quand les examens arrivent. C'est très pratique! -DEG (MJ)

.

XIIe sièclede 're-' et 'épandre'se répandre1743 dans ce sensde 'gripper', du francique 'grîpan' (saisir)la grippe

.

XIIe sièclede 're-' et 'épandre'se répandre

.

§4

.

1355, mais il prend son sens moderne seulement au XIXe siècledu latin 'officina' (atelier, fabrique), dérivé de 'opus' (travail) et 'facere' (faire)une usine§4

.

1509de 'infirme' (malade)une infirmerie1355, mais il prend son sens moderne seulement au XIXe siècledu latin 'officina' (atelier, fabrique), dérivé de 'opus' (travail) et 'facere' (faire)une usine

.

1398de 'infirme' (malade)un infirmier1509de 'infirme' (malade)une infirmerie

.

1765de 'infirme' (malade)une infirmière1398de 'infirme' (malade)un infirmier

.

1671 dans le sens modernedu latin 'hospitalis', de 'hospes' (hôte)un hôpital1765de 'infirme' (malade)une infirmière

.

1112du latin 'religiosus'la religieuse1671 dans le sens modernedu latin 'hospitalis', de 'hospes' (hôte)un hôpital

.

1180 dans ce sensdu latin classique 'vigilare' (être éveillé)veiller1112du latin 'religiosus'la religieuse

.

1560 ; pendant longtemps la chirurgie était dénigrée par l'Eglise comme contraire à la volonté de Dieu (elle était formellement condamnée en 1163 par le concile de Tours).de 'cirurgie' (1175), du latin 'chirugia', emprunt au grec 'kheirourgia, de 'kheir' (main) et 'ergon' (travail)la chirurgie1180 dans ce sensdu latin classique 'vigilare' (être éveillé)veiller

.

1728d'abord 'cirurgien' (1172)le chirugien1560 ; pendant longtemps la chirurgie était dénigrée par l'Eglise comme contraire à la volonté de Dieu (elle était formellement condamnée en 1163 par le concile de Tours).de 'cirurgie' (1175), du latin 'chirugia', emprunt au grec 'kheirourgia, de 'kheir' (main) et 'ergon' (travail)la chirurgie

.

1314 dans le sens chirurgicaldu latin 'operatio, -onis'une opération1728d'abord 'cirurgien' (1172)le chirugien

.

XIIIe siècledu latin 'extraordinarius' (qui sort de l'ordre)extraordinaire1314 dans le sens chirurgicaldu latin 'operatio, -onis'une opération

.

début XIIe siècledu latin 'aer'l'airXIIIe siècledu latin 'extraordinarius' (qui sort de l'ordre)extraordinaire

.

1080du latin populaire 'soliculus', dérivé du latin classique 'sol, solis'le soleildébut XIIe siècledu latin 'aer'l'air

.

1575emprunté par Ambroise Paré (1510-1590) au grec 'to hugieinon' (santé)l'hygiène1080du latin populaire 'soliculus', dérivé du latin classique 'sol, solis'le soleil

.

1314du latin 'medicamentum' (remède, drogue)le médicament1575emprunté par Ambroise Paré (1510-1590) au grec 'to hugieinon' (santé)l'hygiène

.

1464 ; mais 1873 dans le sens médicalde l'ancien sens de 'cacher' (presser) ; ce mot n'est plus senti par les Français comme lié au verbele cachet1314du latin 'medicamentum' (remède, drogue)le médicament

.

1624du grec 'thermos' (chaud) et '-mètre', du grec 'metron' (mesure)le thermomètre médical1464 ; mais 1873 dans le sens médicalde l'ancien sens de 'cacher' (presser) ; ce mot n'est plus senti par les Français comme lié au verbele cachet

.

1624du grec 'thermos' (chaud) et '-mètre', du grec 'metron' (mesure)le thermomètre médical

.

§5

.

1190ce mot était d'abord un adjectif en ancien français ; substantif depuis le XIIIe siècle, il n'a plus que cet emploi maintenantle vieillard / la vieillarde§5

.

1120du latin 'testamentum', de 'testare' (témoigner)le testament1190ce mot était d'abord un adjectif en ancien français ; substantif depuis le XIIIe siècle, il n'a plus que cet emploi maintenantle vieillard / la vieillarde

.

1175emprunté du latin chrétien 'aeternalis' (qui hors du temps, sans commencement ni fin)éternel1120du latin 'testamentum', de 'testare' (témoigner)le testament

.

XIIIe siècleune variante régionale (de Champagne) de 'guarir' (vers 1050), issu du francique 'wargan' (défendre, protéger).guérir1175emprunté du latin chrétien 'aeternalis' (qui hors du temps, sans commencement ni fin)éternel

.

1080de l'ancien français 'a chief' (à bout), ou 'chief' ou 'chef' (tête) a le sens de bout ou extrémitéacheverXIIIe siècleune variante régionale (de Champagne) de 'guarir' (vers 1050), issu du francique 'wargan' (défendre, protéger).guérir

.

881du latin 'mortem', accusatif de 'mors'la mort1080de l'ancien français 'a chief' (à bout), ou 'chief' ou 'chef' (tête) a le sens de bout ou extrémitéachever

.

fin Xe siècledu latin 'mortuus', contracté en 'mortus', participe passé de 'mori (mourir)le mort (la morte)881du latin 'mortem', accusatif de 'mors'la mort

.

1190du grec 'koimêtêrion' (lieu où l'on dort)le cimetièrefin Xe siècledu latin 'mortuus', contracté en 'mortus', participe passé de 'mori (mourir)le mort (la morte)

.

1080de 'en-' et 'terre'enterrer1190du grec 'koimêtêrion' (lieu où l'on dort)le cimetière

.

1120emprunté avec francisation d'après 'poser' au latin 'deponere' (mettre à terre)déposer1080de 'en-' et 'terre'enterrer

.

XVIe siècledu latin 'cadere' (tomber)le cadavre1120emprunté avec francisation d'après 'poser' au latin 'deponere' (mettre à terre)déposer

.

1130du latin ecclésiastique 'tumba', du grec 'tumbos' (tumulus funéraire)la tombeXVIe siècledu latin 'cadere' (tomber)le cadavre

.

1135de 'durer'la durée1130du latin ecclésiastique 'tumba', du grec 'tumbos' (tumulus funéraire)la tombe

.

1119du latin ecclésiastique 'septimana' (espace de sept jours)la semaine1135de 'durer'la durée

.

1160de 'enterrer'l'enterrement1119du latin ecclésiastique 'septimana' (espace de sept jours)la semaine

.

980du latin 'dolus' (douleur)le deuil1160de 'enterrer'l'enterrement

.

980du latin 'dolus' (douleur)le deuil